La problématique du piratage et du scantrad est prise très au sérieux au Japon. Les éditeurs japonais réfléchissent aux manières de lutter le plus efficacement possible. Comment dégager de nouveaux revenus, tout en rétribuant leurs auteurs de la meilleure façon possible ? Là, où plusieurs acteurs du marché s’entendent pour faire tomber les plus importants sites de scantrad, Shueisha a fait un choix différent. Rendre disponibles gratuitement et massivement les chapitres des mangas qu’ils éditent. Géobloqué dans un premier temps, mangaplus.shueisha.co.jp est désormais accessible partout dans le monde.

Il en avait été question dans plusieurs émissions de La 5e de Couv’ en fin d’année dernière. Le Weekly Shônen Jump et plus largement les mangas de l’éditeur japonais Shueisha (One Piece, My Hero Academia, Boruto, etc. ) tendent vers une plus grande accessibilité mondiale. D’abord avec leur site de prépublication shonenjumpplus.com, où ont été publiés des centaines de mangas accessibles librement et gratuitement (en langue japonaise). Une première étape couronnée de succès, accouchant de hit comme Fire Punch. Bravo ! Ainsi, dans un ordre d’idée plus poussé, fin 2018, les responsables de la firme japonaise annonçaient une excellente nouvelle. Sur plusieurs territoires anglophones, de nombreux mangas allaient être disponibles gratuitement en anglais, exactement au même moment qu’au Japon. Par cette annonce, Shueisha signait la fin du Weekly Shônen Jump américain, mais remettait en avant de très célèbres licences.

Une liste énorme de mangas en lecture gratuite


On pouvait ainsi trouver en ligne un site où aucun des hits du Weekly Shônen Jump ne manquent à l’appel. Mieux encore, des centaines d’autres mangas s’offraient aux lecteurs du monde. Mais aujourd’hui, c’est une étape supplémentaire qui a été franchie. Là où hier, l’application et le site mangaplus.shueisha.co.jp étaient géolocalisés sur des territoires comme les États-Unis, le Canada ou l’Australie (des pays anglophones) et demandaient un peu de pratique pour y avoir accès depuis la France. C’est désormais disponible pour tous, mondialement, gratuitement, facilement. En France on pourra donc lire, en anglais, le dernier chapitre d’One Piece (et même les trois derniers pour être précis). On peut ainsi se rendre compte que Katakuri s’appelle Dogtooth pour le reste du monde par exemple (et que nous ne sommes pas une exception). On peut également lire l’excellent nouveau manga de Tatsuki Fujimoto, Chainsaw man ou encore les trois derniers chapitres de Dragon Ball Super.

Les derniers blockbusters le même jour qu’au Japon

Ce qu’il faut retenir, c’est que dans l’ensemble, sont accessible, les trois premiers et les trois derniers chapitres de chaque manga. L’objectif de Shueisha est de rendre le site disponible en espagnol assez rapidement. Concernant la langue française, même si rien n’est à exclure, ce n’est pas à l’ordre du jour. D’un point de vue lecture, on a le choix entre un déroulement horizontal ou vertical. Tout est assez rapide, fluide, et facile d’accès. On vous laisse ainsi regarder à quoi ça ressemble, et découvrir la magnifique double page d’introduction du chapitre 214 de My Hero Academia. Un délice au cœur de cette bonne nouvelle.