Cette semaine, La 5e de Couv’ vous parle de l’un de ses auteurs de cœur : Naoki Urasawa ! En effet, à l’occasion de la sortie de sa première série Yawara!, inédite en France, et du recueil d’histoires courtes Atchoum (tous deux publiés chez Kana), il était temps pour nous de revenir sur la carrière de ce grand enfant qui fête cette année ses soixante printemps.

Urasawa, une rock star du manga moderne.

Avec plus de 30 ans de carrière au compteur, Naoki Urasawa est l’auteur d’une œuvre longue, plurielle et d’une richesse exceptionnelle. De l’humour de Yawara! à la noirceur de Monster, en passant par l’inventivité de 20th Century Boys, la densité de Pluto et l’ambition démesurée de Billy Bat (à qui nous avions consacré une émission en 2017), il n’a cessé de naviguer au gré de ses envies et de se renouveler avec une opiniâtreté et un talent rares. En cela, il s’inscrit dans la lignée des prestigieuses carrières des deux idoles qui l’ont toujours accompagné : Osamu Tezuka et Bob Dylan.

Le génie aux mille et un visages ?

Mangaka, musicien, prof, présentateur TV… Naoki Urasawa a plus d’une corde à son arc. Et ses influences mangaphiles, cinématographiques ou musicales sont tout aussi éclectiques. Dès lors, déceler le point commun qui unirait toutes les facettes du génie d’Urasawa devient une énigme digne de ses meilleurs scénarios. Et s’il n’avait pas réussi à conserver l’innocence de l’enfance – thématique qui traverse d’ailleurs l’ensemble de ses créations ?

Pour cette émission, nous avons décidé de revenir sur la vie et l’œuvre de Naoki Urasawa de manière chronologique. De ses œuvres de jeunesse à Asadora, sa dernière série en date, vous allez ainsi découvrir, derrière la légende du manga moderne aux millions d’exemplaires vendus, la personnalité d’un artiste à la passion et la sincérité toujours intactes. Discussions unanimes entre groupies, avec Kanyar, Maxime et Robin ! Et pour prolonger le débat, venez sur #5dc le groupe de débat autour du manga.

Pour réagir, ayez le réflexe #5DC dans vos messages sur Twitter !

Où nous écouter ? Partout…
Réagissez sur internet avec le hashtag #5DC et on vous trouvera.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *