La rentrée continue sur les chapeaux de roue avec la 5e de Couv ! La semaine dernière, nous vous avions présenté notre sélection des titres de la rentrée, et certains s’étaient étonnés de l’absence d’un manga en particulier : Demon Slayer de Koyoharu Gotōge. La raison en est toute simple : c’est parce que nous avions justement prévu de lui consacrer une émission entière !

Des Rodeurs de la nuit à Demon Slayer

Titre phare du Shônen Jump, Kimetsu no yaiba (littéralement « la lame du pourfendeur de démons ») est originellement paru en France en 2017 sous le poétique nom des Rodeurs de la nuit, titre sous lequel il avait connu un succès tout relatif chez nous, pour ne pas dire inexistant. Si bien qu’à peine 2 ans plus tard, le titre est intégralement relancé en librairie par le même éditeur : Panini Manga !

Nouvelle maquette, nouvelle traduction et remise en vente en grande pompe : toutes les chances sont mises du côté du manga nouvellement nommé « Demon Slayer » pour coller au titre international de l’anime qui cartonne en ce moment. Un cas pas banal dans l’histoire de l’édition en France et qui en fait sans conteste de l’un des événements manga de cette rentrée.

Des qualités indéniables

Mais il serait pour autant injuste de limiter l’intérêt de ce titre à une simple anomalie éditoriale. Car Demon Slayer est un bon manga. Et même un très bon manga. Mêlant un rythme imparable à un trait élégant inspiré des estampes japonaises, le titre brille par son originalité, la caractérisation de ses personnages et la richesse de son univers. Et si son dessin ne fait pas forcément l’unanimité (coucou Johnny !), il ne laisse en tout cas personne indifférent !

Demon Slayer : un shônen pas comme les autres

Outre son graphisme, Demon Slayer tire également son épingle du jeu dans la manière avec laquelle il rompt avec les codes habituels du shônen. Exit les inévitables (et interminables) séquences d’entraînement ou de tournois, l’aventure se poursuit à un rythme tambour battant, subtilement ponctuée de moments de dramaturgie intenses. Une approche novatrice du shônen qui n’a pas été sans nous rappeler, entre autres, le travail de Hiromu Arakawa sur Full Metal Alchemist… Les autrices seraient-elles l’avenir du shônen ?

Bref, on débat de tout ça en compagnie de Flavien, Johnny, Maxime et Robin dans ce nouvel épisode consacré à Demon Slayer : ça va trancher ! Et pour prolonger le débat, venez sur #5dc le groupe de débat autour du manga.

Pour réagir, ayez le réflexe #5DC dans vos messages sur Twitter !

S’abonner au flux rss S’abonner sur Itunes

manga tv podcast abonnement RSS manga tv podcast abonnement itunes

S’abonner sur Deezer


manga tv podcast deezerla 5e de couv 250

Une blague vous gêne ? Un avis vous choque ? Un faux raccord dans le son ? Faites-le nous savoir