Les arpenteurs de librairies que vous êtes s’en seront sûrement rendus compte : les chefs-d’œuvre d’animation de Makoto Shinkai sont pour la plupart disponibles au rayon manga. Ainsi, qu’il s’agisse de Your Name, 5cm par seconde ou du plus récent Les Enfants du temps, ces séries, publiées chez Pika édition, permettent au lectorat manga tout comme aux fans du réalisateur de (re)découvrir un univers romantico-poético-pop à nul autre pareil. Après L’Atelier des sorciers, voici donc une autre émission centrée sur des mangas qui sentent bon l’été…

Une mise en scène inspirée des mangas ?

Pour moi un film dans son ensemble fait une sorte de grande courbe émotionnelle pour le public. Et dans cette gigantesque courbe, je dois créer plein de petites courbes, de petits mouvements, de petits climax un peu partout… C’est une méthode que je trouve efficace pour maintenir l’attention des spectateurs.” Makoto Shinkai

À ces mots, on se rend compte que l’écriture “séquencée” de Makoto Shinkai emprunte déjà beaucoup au format épisodique du manga. Et il n’est d’ailleurs pas étonnant de savoir le cinéaste davantage lecteur de mangas (il cite Ranma 1/2 comme source d’inspiration pour certains ressorts comiques de Your Name) que consommateur de cinéma.

Mangas, cinéma… les deux faces de l’œuvre de Makoto Shinkai.

On a pu voir – avec plus ou moins de réussite – pléthore d’adaptations de mangas au cinéma. Mais il est plus rare de voir des univers cinématographiques se transposer sur un format papier. Car les mangas de Makoto Shinkai sont des mangas avant tout, et non de simples anime comics. Ellipses, dialogues, chapitrages… de véritables choix narratifs ont été appliqués pour faire correspondre ces histoires à la portée universelle aux codes d’un nouveau médium.

Le génie de Makoto Shinkai pour l’animation n’est plus à prouver. Pour autant, réalisateur et mangaka sont bien deux métiers différents. Alors comment expliquer le succès public et critique de telles adaptations ? Ou plus concrètement : un bon réalisateur fait-il de bons mangas ? On en discute, entre bâtards sensibles, avec Johnny, Maxime et Robin. Et pour prolonger le débat ou pourrir Robin de vos tubes préférés de rock japonais, venez sur #5dc le groupe de débat autour du manga.

Pour réagir, ayez le réflexe #5DC dans vos messages sur Twitter !

 

 

Où nous écouter ? Partout…
Réagissez sur les internets avec le hashtag #5DC et on vous trouvera…

Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *